Lao Yen Tai

Lao Yen Tai est le demi-frère de Sing Soo-Ling. Il admire énormément son cadet et rêve de le voir à la tête des gangs de Downtown, réalisant ainsi ce que Shorter ne pouvait pas faire, car il est convaincu qu’il en a la trempe et les capacités.

Lao compare souvent Sing à Shorter, afin qu’il suive les traces de sa droiture et de sa fierté, ce qui a le don d’agacer Sing. La modestie de ce dernier et son admiration envers Ash poussent Lao à éprouver envers celui-ci une hostilité particulièrement véhémente : on ne compte plus le nombre de fois où Lao traite Ash de démon blanc, affirmant que seul « le Japonais est un humain pour lui ». Croyant Ash insensible, il ignore que ces accusations trouvent un réel écho en un Ash effrayé par ses propres actions. De plus, il ne fait presque aucun doute que Lao voit en Ash un obstacle à l’ascension de son frère ; Sing, en effet, n’a de cesse de reconnaître et respecter la supériorité d’Ash sur lui-même.

Au fil des tomes, Lao est de plus en plus remonté contre les hésitations croissantes de Sing qui est déchiré entre son admiration pour Ash et les exactions des siens. Son fort caractère en vient même à remettre publiquement son autorité en question, à le traiter de « larbin du Lynx » ; il est pourtant loyal à Sing au point de refuser d’obéir à Lee Yut-Lung en cachette de lui, mais sans que cela ne puisse freiner leur mésentente qui s’aggravera jusqu’à provoquer son départ du gang.

Pourtant, Lao n’abandonnera jamais son but de faire de son frère le plus grand des chefs. À la toute fin, il n’hésite pas à donner sa vie pour éliminer Ash et sauver Sing, en ignorant que ces deux-là avaient déjà prévu d’annuler leur duel à mort.


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site